Accord Macky et MFDC: Libération de deux indépendantistes casamançais

Le 1er janvier, deux membres du MFDC ont recouvré la liberté selon la communauté Sant’Egidio qui attribue cette libération aux autorités sénégalaises – Ces dernières refusent de s’exprimer sur l’existence d’un potentiel accord signé par les deux parties.

Au Sénégal, deux membres du MFDC, le mouvement indépendantiste casamançais, ont été libérés début janvier. L’information a été rendue publique par la communauté catholique de Sant’Egidio, médiatrice dans ce conflit en cours depuis plusieurs décennies et qui connaît une période d’accalmie depuis l’arrivée au pouvoir de Macky Sall.

Le 1er janvier, deux membres du MFDC ont recouvré la liberté selon la communauté Sant’Egidio qui attribue cette libération aux autorités sénégalaises. Deux hommes jusqu’ici « gardés par les forces de sécurité du gouvernement », détaille la mission médiatrice dans un communiqué; et libérés en toute discrétion dans les environs de la localité de Bignona avec l’appui de la Croix-Rouge.

Débutés en 2012, les pourparlers de paix entre les autorités sénégalaises et les rebelles casamançais ont été relancés ces dernières semaines, les deux parties se seraient rencontrées à Rome en octobre, toujours selon la communauté catholique. Pour la mission de médiation, ces libérations seraient l’application d’un texte signé lors de ce nouveau round de négociations.

Contactées par RFI, les autorités sénégalaises confirment que deux membres de MFDC ont été libérés, mais affirment qu’il s’agissait de détenus ayant tout simplement bénéficié d’un non-lieu; les autorités qui refusent de s’exprimer sur l’existence d’un potentiel accord signé par les deux parties.

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

www.000webhost.com